Las Vegas – Capitale mondiale du jeu

Las Vegas – Capitale mondiale du jeuLorsque l’on pense à Las Vegas, on pense aux lumières brillantes, aux joueurs professionnels, aux hôtels immenses, et aux spectacles en direct. Le nom de Las Vegas n’est rien de moins qu’un synonyme du jeu,  et bien peu ne connaissent pas des chansons telles que Viva Las Vegas.

Mais comment cette ville légendaire a-t-elle vu le jour, et comment en est-elle venue à représenter l’esprit même de l’amusement ? Découvrons certains points importants de l’histoire de ce lieu, également connu comme «la ville du pêché».

Les premières années de Las Vegas

Au départ, Las Vegas était une escale entre Los Angeles et Salt Lake City, surtout connue pour ses sources d’eau fraîche au milieu du désert.  Par conséquent, les voyageurs étaient nombreux dans la région, puisqu’il s’agissait du seul endroit où l’on pouvait remplir les bouteilles d’eau, se reposer, et faire des réserves pour le reste du voyage. Las Vegas est demeurée ainsi pendant de nombreuses années.

C’est seulement en 1905 que la colonie est enfin devenue une ville, mais Vegas demeurait un endroit assez peu attractif en termes d’amusement. Tout a changé en 1931. C’est à ce moment que les ouvriers de la construction ont commencé à envahir la zone, afin de construire le célèbre barrage Hoover. Mais un autre évènement important, qui allait se révéler déterminant pour l’avenir de la ville, est survenu la même année. Le Nevada a légalisé les jeux d’argent.

L’adoption des jeux de casino

Las Vegas avait à présent deux ressources disponibles. La première était constituée par les ouvriers de construction qui fourmillaient dans la ville, se déplaçant quotidiennement à travers celle-ci, et dont la plupart cherchaient un moyen de s’amuser. La seconde était la liberté d’ouvrir des casinos et des maisons de jeu. La résultat était évident. De plus, la Grande dépression était imminente, et Las Vegas avait besoin de trouver un moyen d’éviter d’être prise dans la spirale descendante de l’économie.

Ces deux facteurs constituaient une voie vers le succès, et il ne s’est pas écoulé beaucoup de temps avant que Las Vegas ne soit dotée de nombreux casinos, dont la plupart étaient conçus pour attirer les nombreux ouvriers du bâtiment. Par conséquent, les casinos ont également commencé à offrir des spectacles en direct, et étant donné le public, les spectacles étaient souvent centrés sur des humoristes, ou des artistes femmes attirantes. Las Vegas a commencé à se faire une réputation.

La guerre mondiale

Le barrage Hoover a été achevé en 1935, et de nombreux ouvriers sont retournés chez eux.  Toutefois, Las Vegas attirait à présent des clients plus éloignés. Ensuite, en 1941 une base militaire a ouvert à proximité, et les militaires en  permission ont remplacé les ouvriers de la construction. Les activités de Las Vegas ont à nouveau connu un développement spectaculaire.

C’est alors que des investisseurs au portefeuille bien rempli  ont  montré un  intérêt croissant pour l’immobilier de Las Vegas. La rumeur selon laquelle il était possible de gagner de l’argent à tour de bras dans la ville se répandait, et les grands voulaient avoir leur part. Le plafond urbain de Las Vegas a commencé à s’élever avec l’apparition de nouveaux casinos, de nouveaux hôtels, et des lumières au néon devenues célèbres.

Après-guerre

Alors que la Seconde guerre mondiale touchait à sa fin, Las Vegas  était considérée par beaucoup comme le meilleur endroit de tous les États-Unis en matière d’amusement, de jeux de casino excitants, et de folles nuits de fête. La ruée vers l’immobilier de Las Vegas continua, et la ville s’agrandit à une vitesse phénoménale.

On dit qu’en 1960, l’excentrique Howard Hughes avait acheté plus d’immobilier à Las Vegas que tout autre investisseur, ce qui accrut encore davantage l’engouement pour la Ville dans le désert.

La Las Vegas moderne

Les années passèrent, et Las Vegas a gardé sa réputation de plaque tournante des casinos des États-Unis. Toutefois, dans les années 1970 et 1980, de nombreux autres casinos ont émergé, espérant devenir la nouvelle attraction dans le milieu des casinos. Cette raison explique en partie l’existence des méga-structures de Las Vegas, considérées comme un moyen d’attirer l’attention et de revitaliser l’intérêt pour la ville.

La première méga-structure, le Casino-hôtel Mirage,  a ouvert en 1989, et les visiteurs ont été tout simplement ébahis par la taille de l’établissement. La simple taille du bâtiment, se découpant à travers l’horizon de la ville, a suffi à faire venir de nombreux visiteurs, souhaitant jeter un œil à l’intérieur du bâtiment.

Toujours au sommet

Aujourd’hui, de nombreuses villes se considèrent comme étant aussi grandes et aussi glamour que Las Vegas, mais la ville semble toujours être en première place sur la liste. Le simple fait de mentionner le nom de Las Vegas  fait surgir des images d’endroits tape-à-l’œil, d’intérieurs de casinos étincelants, et de divertissements glamour.

Récemment, en 2012, une nouvelle impulsion a été donnée à la rénovation de la ville, avec l’ouverture de beaucoup de nouveaux musées et établissements d’affaires. Selon de nombreuses personnes, il s’agissait d’une tentative de transformer l’image de plaque tournante des casinos de la ville afin d’en faire une destination de vacances adaptée aux familles. Que cette tentative ait été une réussite ou pas, il n’en demeure pas moins que la plupart des visiteurs ne cherchent probablement pas à visiter un musée. Toutefois, ce que nous réserve le futur du Bijou du désert reste à découvrir.