Le mystère du trou de bagel

Un délicieux bagel
Source: Pixabay

Difficile de remporter le combat du meilleur bagel : New York ou St-Viateur (Montréal)? Néanmoins, il a une forme à lui, peu importe s’il est orné de graine de sésame ou de pavot. Il y a surement autant de différents types de bagels que de casino online de nos jours, mais il demeure que seuls nos préférés pénètrent notre foyer! Alors, pourquoi cette ouverture dans le centre, cette crevasse inutile, pourquoi soustraire une quantité de pâte si bonne à dévorer? Laissez-moi tenter de démystifier ce mystère pour vous.

Boulanger dyslexique

Théorie un peu vague, le bagel aurait été créé par un boulanger polonais du 17e qui aurait inventé un petit pain pour la reine en l’honneur de l’anniversaire de la naissance de son fils. Inspiré de la forme des nombreux bracelets portés par la reine, une seconde naissance, un petit pain rond et troué voit le jour. Le boulanger serait probablement d’origine anglophone puisque cette théorie se base sur ces petits bracelets quelques fois appelés «bangles» en anglais, quelques lettres près du bagel.

Anneau de dentition

Toujours en Pologne, un petit pain rond troué, offert aux femmes ayant accouché, du nom de bajgiel. De plus, ce petit bagel aurait aussi été utilisé pour les enfants comme anneau de dentition. Petit pain plus dense que son cousin le pain moelleux, et sa forme en anneau facile à manipuler, cette théorie pourrait bien être la gagnante!

Un pain en forme d’étrier

En 1683, le roi de la Pologne, Jean III Sobieski expédie un détachement en vue de repousser une invasion turque, située sur la frontière viennoise. En signe de remerciement, un boulanger autrichien décide de créer un petit pain rond avec un trou en son centre pour représenter un étrier. Soit dit en passant, le mot étrier se prononce Bügel en Allemand.

À travers les océans

Un petit pain qui a beaucoup voyagé, il aurait été planqué dans les valises d’immigrants juifs d’Europe de l’Est lors de la traverse de l’Atlantique vers la ville de New York. Arrivés sur la terre ferme, ces petits pains ont fait fureur, et se sont répandus dans la ville, puis vers Chicago, pour être rapidement adoptés par les Nord-Américains.

Bagels dans une boulangerie
Source: Pixabay

Question d’efficacité de transport

L’une des théories penche vers l’idée que le trou fut créé pour faciliter le transport. Les premiers vendeurs de bagels circulaient dans les rues de New York avec leur petit pain en rondelle sur une cheville. Puis, de la cheville à la corde, les bagels ont été vendus aux commerçants américains sur un bout de ficelle jusque dans les années 70.

Technique de boulanger

Peu importe l’histoire du bagel, il demeure que la présence du trou provient de la technique de fabrication du pain. Une mie de pain traditionnelle est travaillée, puis laissée à la levée avant la cuisson. Elle peut être travaillée plusieurs fois, et levée tout autant de fois.

La pâte de petit pain est fabriquée à partir de beaucoup de levure et de sucre. Ce qui leur donne leur goût et leur texture. Levée et cuite, elle est remplie de bulles d’air, à l’opposé de la pâte de bagel.

Mais le bagel, tout comme la baguette, a sa particularité propre à lui! Donc, que dire du mystère du trou? Le bagel est fabriqué à partir d’une pâte roulée, semblable à un cordon. Cette pâte est quelquefois roulée à la main, comme à la pâtisserie de St-Viateur de Montréal, ou dans une machine (le bagel américain). Sa forme circulaire lui est ensuite donnée avant de plonger ce petit pain dans l’eau pour un échaudage. Il est par la suite levé puis cuit au four aux bois ou gaz, au choix du pâtissier.

Montréal vs New YorkLes ingrédients du bagel de New York ou Montréal diffèrent. Leur cuisson et préparation sont toutes aussi différentes, mais l’amateur de bagel aura de la difficulté à les différencier. Les bagels demeurent authentiques, voilà leur magie!