Être heureux en trois étapes

Comment être heureux
Source: Pixabay

Est-il possible de répliquer le bonheur à grande échelle? C’est la question que s’est posé Chade-Meng Tan. 107eme employé de chez Google, l’ingénieur à remarqué il y a quelques années que ses collègues étaient régulièrement stressés ou malheureux au travail. Décidé à trouver une solution à ce problème, Meng a proposé à ses employeurs de créer une formation destinée à améliorer l’intelligence émotionnelle et à promouvoir le bien-être de ses collègues.

Évidemment, créer un casino au travail aurait pu contribuer à la satisfaction des employés mais sa méthode a eu beaucoup de succès. Retraité de chez Google depuis l’âge de 45 ans, l’ancien ingénieur a écrit des bestsellers internationaux sur le développement personnel et co-fondé le Search Inside Yourself Leadership Institute, un centre de formation du nom de son premier livre, dont le but est d’aider les entreprises à améliorer la vie de leurs employées.

Mais quel est le secret du bonheur d’après Chade-Meng Tan et y’a-t-il des preuves à ce qu’il avance? Nous allons le découvrir.

Étape 1 : Apaiser son esprit

Pour l’ancien employé, la première pierre sur le chemin du bonheur est tout simplement de calmer son esprit. Pour cela, il préconise de méditer régulièrement et cite dans son livre une étude réalisé par Jon Kabat-Zinn à l’University of Massachussetts Medical School dont les résultats démontrait qu’une pratique régulière de la méditation permet de réduire l’anxiété.

Si être moins anxieux ne signifie pas être heureux, être détendu permet de réduire le niveau de cortisol (hormone du stress) et surtout de libérer son esprit des pensées négatives. La méditation permettrait donc de se libérer de l’esprit et de faire plus de place au positif.

Étape 2 : Savourer les moments de plaisir… et en prendre conscience

La deuxième étape pour atteindre le bonheur est de prendre conscience des moments de joie. En effet, Meng avance que l’humain a tendance à se remémorer plus souvent et plus longtemps les expériences négatives qu’il a vécu, contrairement au expériences positives qui sont quant à elles rapidement jetées aux oubliettes.

Il explique que nous avons tendance à amplifier les mauvaises expériences en les notant comme telles, tandis que nous ne nous remémoreront pas les moments de joie. Il conseille donc de prendre activement conscience de ses moments de bonheur et de vous faire une note mentale chaque fois que vous mangez votre crème glacée préféré, lisez un bon livre, passez du temps avec votre famille ou quoique ce soit d’autre qui vous fasse plaisir.

Étapes faciles pour sourire davantage
Source: Pixabay

Cette méthode rejoint les résultats d’une étude réalisée en 2006 par J. Wing, N. Schutte et B. Byrne à l’University of New England. Cette étude, qui portait sur l’impact de l’écriture des expériences positives ou banales sur le niveau de satisfaction personnelle et celui de l’intelligence émotionnelle d’adultes, a démontré que cette pratique améliorait ces deux niveaux de façon significative.

Étape 3 : Souhaitez du bonheur

La majorité d’entre nous souhaite aux autres d’être heureux et selon Meng, la compassion est une source durable de bonheur. Évidemment, espérer que les autres soient heureux n’a jamais eu d’impact par lui-même et le bonheur se transmet par les actes. Meng explique toutefois qu’en souhaitant d’être heureux à quiconque croise votre chemin, vous serez non seulement plus heureux intrinsèquement mais votre interlocuteur sera lui aussi mieux disposé envers vous ce qui entraîne un cycle positif.

Alors qu’en est-il de la philosophie de l’ancien et premier Chief Happiness Officer de Google? Bien que peu soutenue par des preuves scientifiques, ses méthodes simples ont su convaincre des milliers de personnes qui se pressent à ses séminaires dans l’espoir d’y découvrir le secret du bonheur. La méthode du Jolly Good Fellow de Google a même su conquérir les foules et le professeur du bonheur a eu la chance de serrer la main de nombreuses célébrités dont Barack Obama, Al-Gore, Robin Williams, Jane Fonda et même le Dalaï Lama.

Et vous, êtes-vous prêts à tenter l’expérience? Pourquoi ne joueriez-vous pas une partie de machine à sous en ligne en prenant conscience du bonheur que vous éprouvez?